Month: juillet 2016

ANTIPODES GRAPESEED BUTTER CLEANSER

Aux Antipodes de la ville, un démaquillage nature

Depuis que je m’attèle au double nettoyage, je préconise les textures huiles afin d’effectuer la toute première étape. On en rencontre sous de nombreuses formes, liquide, pommade, baume, gommante… Il m’a fallu récemment remplacer la pommade démaquillante de Diptyque dont le pot était définitivement vide et lui trouver un successeur pour la challenger. Ce soin s’appliquait à la spatule ou au doigt par légers massages et se rinçait à l’eau tiède. Une technique qui s’applique également au baume exfoliant créé par la marque Antipodes, le Grapeseed Butter Cleanser. Contenue dans un peu circulaire pratique pour l’accès au produit, la texture s’adapte à tous les types de peaux, même les plus grasses en mixant le beurre de cacao, des huiles végétales et des pépins de raisin de Vinanza. Ce beurre contient des micro grains qui permettent d’exfolier la peau tout en douceur en permettant néanmoins l’utilisation un gommage de manière plus espacée dans la semaine. J’applique quotidiennement en première étape de démaquillage une petite quantité du produit à l’aide de la spatule ou au doigt. A sec ou avec …

PAI anti vergetures

PAI ou le début du reste de ma vie

Grenade et graines de citrouilles pour ce cocktail préventif imaginé par PAI. Ici il n’est nullement question de smoothie mais bel et bien de préparer sa peau pour un heureux événement. Au coeur du printemps, un petit prince nous a fait la belle surprise de pointer le bout de soin nez, il ne m’en a pas fallu plus pour demander les précieux conseils de Candice chez Oh my Cream. Un premier essai avec l’Arnica Oil de Susanne Kaufmann m’avait permis d’entrer doucement dans le rituel du massage quotidien à l’huile. Un vrai plaisir que l’on ne prend malheureusement pas le temps de se prodiguer régulièrement mais qui gagnerait à devenir un vrai rituel. Cette première huile riche en arnica aux vertues apaisantes m’avait séduite par son contenant, son odeur citronnée et sa texture miellée. Elle contient également l’huile de germe de blé riche en Vitamine E antioxydante et en Omégas 6 pour régénérer, améliorer l’élasticité cutanée, et protéger les tissus ainsi que l’huile d’amande douce nourrissante, adoucissante et calmante, et l’huile de jojoba au fini non gras. On …

Au comptoir des créateurs, boutique éphémère inspirée

Ce qui me plaît dans l’éphémère c’est ce vent de changement, ces idées qui bouillonnent et se renouvellent sans cesse. Quatre boutiques éphémères à l’actif de la créatrice Marie-Charlotte Capolongo que l’on retrouve avec plaisir dans le triangle d’or de Versailles au 33 rue de la Paroisse. La boutique offre un  espace à chaque étage où l’on déambule au gré des trouvailles : paniers d’osiers pour ranger ses trésors, bijoux fins, petites cartes origamis confectionnées par Louise son acolyte, vêtements pour enfants au liberty expressif, fragrances à créer, de jolis articles qui feront l’objet de cadeaux pour les pannes d’inspiration. Une très belle découverte, la marque Colombe à Paris que Marie-Charlotte a déniché dans la capitale. Les bijoux de la créatrice Marielle Colombat sont dorés à l’or fin dans l’atelier parisien et se portent accumulés. Boucles d’oreilles confettis, mini créoles à pampilles, petits joncs , le plus dur sera de choisir. Les parfums 137 invitent à la collection et proposent de créer son propre coffret. On mixera  ainsi l’orange amère de Bigarade à l’Osmanthus floral. Petit coup de coeur pour Olibanum que …

virginie caussin

Les ailes de Virginie Caussin, danseuse hors Terre

Les jardins de l’Orangerie accueillaient il y a quelques semaines les pas du Ballet Preljoca…la magie du spectacle hante encore les allées exotiques métamorphosées en scène pour l’occasion. Blanche Neige incarnée par la danseuse Virginie Caussin s’est bel et ben réveillée de son sommeil pour répondre à quelques questions tout en sincérité et transparence. Blanche-Neige, qu’est-ce que ce Conte éveille pour toi? Ce conte éveille beaucoup de souvenirs en moi. Lors d’un spectacle de danse dans mon école en Belgique, le thème était Walt Disney et j’interprétais déjà le rôle de Banche-Neige. Je devais avoir 10-11 ans a l’époque. Et des années plus tard me revoici à danser Blanche-Neige avec le Ballet Preljocaj. Enfant c’était un des contes Disney que je regardais le plus mais sans comprendre son sens. Il y a un côté assez pervers, la jalousie de la belle-mère envers sa belle-fille. C ‘est un conte assez contemporain tout compte fait. On peut remarquer qu’il y a en permanence cette recherche de la beauté et de la jeunesse éternelle. Les femmes ont peur de vieillir et le fait de voir leur propre fille peut les ramener au …