Month: septembre 2016

Hyperbole parfum Courrèges

Hyperbole Courrèges – un parfum d’emphase

Mercredi dernier, l’agence Nicework présentait le dernier-né de la Maison Courrèges : le parfum Hyperbole. Le showroom aux codes empruntés au graphisme des années 70 se métamorphosait en atelier olfactif tenu par Antoine Lee et Jean Jacques – parfumeur chez Takasago, puis en showcase animé par la sculpturale Inna Modja. Enfin, patience exigée pour repartir avec son flacon gravé… Courrèges c’est avant tout une histoire pop et électrique. L’espace est envahit par des lignes verticales à la couleur plus que signée, il s’emplit d’essences ambigües et insolentes – à la fois féminines et masculines. C’est ce frôlement qui crée la tension du parfum imaginé par les deux créateurs désireux de donner vie à un féminin interdit, non-conventionnel. Deux mois ont permis au duo de concevoir la fragrance avec une carte blanche qui les a littéralement enchantés. Le dernier parfum signé Courrèges délivre trois accords. Le « tabac est fatal » et s’impose en note de coeur pour diffuser son emprise tandis que le « poivre radieux » chatouille les nez les plus néophytes sur des notes de cardamone et de bergamote. La « crème de …

Hôtel de beauté Versailles

Quand Art rime avec Beauté

Je vous avais déjà parlé de ce lieu unique à mi-chemin entre Galerie d’Art contemporain, Hôtel, et petit écrin destiné à la détente et au bien-être. Je réitère ce partage avec un article plus complet et haut en couleur. En effet ce lieu unique est en perpétuel changement et offre à chaque visite de nouvelles découvertes merveilleusement orchestrées par Odile Finck et sa fille Erika. L’été a fait naître une terrasse qui accueille aussi bien les clients ayant eu recours aux soins que ceux en quête de quiétude. Et si la portée historique participe au charme des lieux, il est indéniable que l’ancien Hotel des Gabelles du XVIIème siècle embrasse à la perfection ce nouveau rôle confié par le tandem mère/fille. La beauté des mains Mes visites jusqu’à aujourd’hui ont toujours eu pour but le soin des mains. Je m’octroie régulièrement ce petit luxe et dois bien avouer que je n’ai pas été une seule fois déçue. Assise sur les fauteuils violets, le temps n’est plus compté, Aurélie, Virginie et Mélissa oeuvrent avec leurs petits doigts de fées sans …