Fine joaillerie, Histoires
comments 2

Fine joaillerie tome 1

J’aime l’idée de porter des accessoires simples et épurés. En ce qui concerne les bagues, c’est dans la quantité que je les préfère et je les collectionne. Les accumuler est devenu un pur plaisir, les mixer, créer de nouvelles associations. On se rapproche pour mieux les contempler, on les aperçoit sans vraiment les voir, fines et subtiles.

On observe déjà depuis quelques temps de fins anneaux accumulés aux doigts, des bagues à l’auriculaire, d’autres portées à la dernière phalange.

J’aime le raffinement de la bague chaîne Mimioui très facile à porter. Dior a cessé de les produire depuis bientôt deux ans, un souhait de Victoire de Castellane qui souhaite passer à d’autres créations.

Fabien Ajzenberg, créateur inspiré, réalise des bijoux de peau délicats qui nous ouvrent les horizons de toutes les combinaisons, on aime de surcroit son accessibilité. Tandis que Monsieur Paris résonne comme un appel à la série, la créatrice Nadia développe chez nous des envies frénétiques.

Et pourtant si parée, on se sentirait presque nue.

Monsieur paris

Fabien Ajzenberg

Mimioui

©Marine Corson

©Marine Corson

de haut en bas — bague en plaqué or de dernière phalange chez Lily of the Valley (Biarritz) — bague chaîne en or blanc et diamant Mimioui de Dior — bague en plaqué or et pierre verte — bague d’auriculaire chez Afwosh — bague en plaqué or et perles de culture Fabien Ajzenberg à la Fausse Boutique

 

©Odette New York

©Odette New York

 

2 Comments

  1. Dorian says

    De très belles photos!! Et pas que pour cet article d’ailleurs !
    Un vrai régal. On attends les futurs articles avec impatience.
    D.D

  2. mirmand says

    Ce site, c’est tout ce que j’aime … continue de nous faire rêver …

Laisser un commentaire