Merci pour l'adresse, Sans catégorie
comment 1

LOVE ETC — mariage et ponctuation

LOVE ETC

Cette année, une fois de plus, le mariage a frappé au 17 rue Commines. 400m² d’inspiration  à la lumière de la verrière pour enrichir les esprits créatifs des jeunes filles/femmes à marier. Un salon loin du monochrome même si le blanc trône avec majesté. La belle Nessa Buonomo — que nous connaissons si bien à travers le blog de La Mariée aux pieds nus  — a chaussé ses souliers pour nous inviter à traverser un labyrinthe ponctué de professionnels tous plus créatifs les uns que les autres. Lieu inspiré et inspirant…

Tic tac tic tac le compte à rebours est lancé. Huit petits mois nous séparent du 23 septembre, soit 226 jours avant la tant attendue date pour célébrer notre mariage sur les bords de Loire. Le 1er décembre, l’arrivée de Jules, notre grand frisson, nous a légèrement fait mettre entre parenthèses l’organisation de l’événement et nous tentons de rattraper ces derniers mois à coups de sessions « préparation ». Une petite visite au Salon LOVE ETC s’est donc imposée et c’est mon amie illustratrice — et témoin — Mathilde qui m’a accompagnée dans cette tâche.

Celles qui émettent encore des doutes sur le choix de LA Robe pourront s’entretenir avec l’angélique Camille Marguet présente sur les lieux, et prendre rendez-vous au showroom. On pourra également contempler la finesse du travail de Donatelle Godart ou encore d’Anne de Lafforest qui nous plonge en Andalousie – Olé ! Mademoiselle de Guise quant à elle, allie à la perfection la douceur de la dentelle et la radicalité des lignes affirmées. Mention spéciale pour mon coup de coeur sur le Salon : Caroline Takvorian à l’univers bercé de modernité sur notes de poésie, une créatrice à suivre de très près.

Parmi les photographes présents, Neupap Photography derrière lequel se cache le talentueux Didier et ses instants capturés. Le graphiste/photographe met la couleur au coeur de ses clichés et appelle la tension par ses ombres marquées. The Quirky révèle un tandem à l’univers « reportage » sur un ton rock et audacieux. De belles rencontres bien que mon coeur soit déjà pris par la talentueuse Laurence Revol révélée par le blog dont elle est la directrice artistique Épouse-moi cocotte. OUI sans hésitation.

On imagine nos invités sous la tonnelle encadrée par la faune et la flore et la magie qui opèrera lors du D-Dîner. La vaisselle se chine à l’instar de brocantes chez Blanche Platine pour donner un caractère champêtre et folk à la réception. Bien que cet univers ne soit pas celui que j’ai choisi pour mon grand jour, je dois bien avouer que le dépareillé apporte un cadre chaleureux et convivial sur de grandes tablées.

Mais que serait un mariage sans la papeterie et tous les supports imprimés qu’il nous incombe de préparer ? C’est officiel, on tamponnera enveloppes et étiquettes de nos initiales grâce à Bloomini StudioMax & Joe apportent leur singularité par leur graphisme élégant de sobriété. La dernière collection Oslo trône à mes yeux par sa touche éditoriale, où géométrie et typographie se répondent sur des notes de couleurs désaturées. Une leçon d’élégance dans un domaine qui se pare, à mon sens, trop souvent de fioritures au détriment de la simplicité.

Car c’est bien là une des grandes qualités du Salon LOVET ETC, la simplicité pour mettre en lumière ces deux amants qui se diront OUI, et cetera…

LOVE ETC 2017LOVE ETC 2017LOVE ETC 2017
LOVE ETC 2017LOVE ETC 2017LOVE ETC 2017LOVE ETC 2017
LOVE ETC 2017LOVE ETC 2017
LOVE ETC 2017LOVE ETC 2017

LOVE ETC 2017
LOVE ETC 2017LOVE ETC18

LOVE ETCLOVE ETC 2017
LOVE ETCLOVE ETC 2017LOVE ETCLOVE ETC 2017 LOVE ETCLOVE ETC

LOVE ETC

1 Comment

Laisser un commentaire