Beauté
Leave a comment

La Masterclass Oh my Cream, Sur les bancs de l’école de la beauté

oh my cream !

On ne se lasse jamais d’apprendre, et lorsque le Concept-store Oh my Cream propose une Masterclass sur les 3 gestes essentiels je réponds instantanément par l’affirmative. La prise de rendez-vous se fait par téléphone, je vous recommande de le faire dans la journée afin de vous assurer une place.


Le concept de la boutique est assez simple, une sélection pointue de produits qui font leurs preuves et nous font gagner du temps. Des conseils donnés avec toute l’expertise et la gentillesse que l’on peut attendre, des doses d’essais généreuses quelque soit l’achat (ou non) effectué, et qui nous donnent envie de revenir. Très régulièrement, les Masterclass sont organisées en boutique, une heure pendant laquelle une conseillère vous explique par la théorie et la pratique les gestes principaux de la beauté. La prochaine Masterclass sur le thème du printemps aura lieu les jeudi/vendredi 3 et 4 mars de 18h à 19h et le samedi 5 mars de 11h à 12h. Le but : adopter de nouveaux gestes éclat et ajouter une dimension « lumière » à son rituel. Une routine « rose aux joues ». Le site est très bien pensé, et la direction artistique confiée au studio Tu seras beau est réalisée avec finesse et élégance, et féminité.

J’ai donc assisté à l’événement sur le thème des 3 gestes essentiels. Après un diagnostic peau pour chacune, Marie animait la séance par ses conseils avisés et adaptait chaque conseil aux demoiselles présentes. Au programme, le double nettoyage, le gommage et l’hydratation. Chaque étape est capitale et permet de répondre aux nombreux besoins de la peau que l’on peut parfois négliger afin d’accélérer la cadence.

En premier temps, on démaquille pour enlever les impuretés. On utilise un corps huileux qui convient aux peaux normales à grasses. Étonnant en effet, mais pas tant que ça quand on approfondit le sujet. La texture s’approchant du sébum naturellement créé par la peau lui signale qu’elle n’a pas besoin d’en produire plus. J’ai essayé l’huile Dermalogica Precleanse, une jolie recette à base d’huile de bourrache, d’abricots, enrichie en huiles de Noix de Kukui et de Son de Riz. La marque allie science et soin, je l’adule depuis quelques semaines pour les résultats qu’elle apporte. Loin des conditionnements esthétiques, ici, l’efficacité prime sur le visuel… packaging sobre voir pharmaceutique pour la marque américaine.  On élimine donc le sébum en massant l’intégralité du visage avec les mains. L’émulsion est laiteuse et légère, la peau ne tiraille pas, elle élimine même le maquillage.

Dermalogica precleanse



Deuxième temps, on nettoie sa peau afin d’éliminer toutes les impuretés et la pollution avec une phase à l’eau sous forme de mousse ou de gel. Je dois bien avouer que cette étape passait souvent à la trappe lorsque j’utilisais la pommade démaquillante de Diptyque mais elle ne s’y substitue en aucun cas. Marie m’a fait essayer le Cleansig gel de Susanne Kaufmann, une base lavante dérivée du sucre est contenue dans ce gel nettoyant à la texture mielleuse et sirupeuse étonnante. Mon dévolu s’est cependant jeté sur le Gentle Gel Cleanser au géranium, bouton de rose et à la bergamotte de chez Grown Alchemist très adapté à ma peau qui réclame beaucoup d’attention ces derniers temps. Ce gel mousse avec une petite quantité malgré l’absence de savon assurée par l’équipe Oh My Cream. Il purifie sans décaper, resserre les pores et rééquilibre, clarifie le teint, favorise le renouvellement cellulaire. Il contient également des agents anti-bactériens et anti-inflammatoires, qui aident à nettoyer les pores mais ne dessèche pas pour autant. Le flacon trône dans ma salle de bain à côté de mon soin de jour de la même marque, une flacon-pompe sobre et chic dans la lignée des packs Aesop.

susanne kaufmann

© Alice Cuvelier

 


Gentle gel cleanser Grown Alchemist

© Alice Cuvelier

On attaque enfin l’étape du gommage. La peau génère 36 millions de cellules mortes par jour qui ternissent le teint. Pour moi, ce sera le Daily Microfoliant chez Dermalogica dont je vous avouais mon addiction toute récente, ce produit en a été la toute première raison. Ce gommage enzymatique et chimique aux acides de fruits s’utilise quotidiennement (certaines peuvent espacer son utilisation si besoin) puisqu’il est doux et n’altère pas la barrière cutanée. Au quotidien il unifie et illumine le teint, il affine le grain de peau, permet de lutter contre les imperfections et atténue les ridules. Il ne présente pas de grains mais de très fines micro-perles de jojoba qui n’agressent pas la peau. Le son de riz permet de lutter contre les tâches pigmentaires et ainsi d’unifier le teint. Le résultat est indéniable après quelques utilisations seulement notamment sur ma zone T . Le produit ne présente pas d’odeur particulière, on verse une demi cuillère à café dans le creux des mains préalablement humidifiées, on le fait légèrement mousser en frottant les mains l’une contre l’autre, puis on effectue sur le visage quelques petits mouvements circulaires en évitant le contour des yeux pendant une minute. On le rince ensuite abondamment à l’eau tiède. Je poursuis l’opération avec ma crème de jour à laquelle j’ajoute un sérum en fonction des besoins.

dermalogica daily microfoliant

© Alice Cuvelier

A ce stade, la peau est préparée à recevoir les soins. Il faut savoir qu’en Asie, le rituel est encore plus complexe : lotion + sérum + huile + crème.

J’utilise l’huile essentiellement le soir en évitant le contour des yeux (j’applique la crème Hydra Repair de Grown Alchemist le matin). Marie m’a fait essayer en dose échantillon l’Huile roseship bioregenerate de chez Paï que j’applique en toute petite quantité à cette étape. Première réaction négative face à l’odeur très présente et à la teinte légèrement orangée du produit. Mes camarades présentes à la Masterclass m’en ont venté tous les mérites, je lui ai donc laissé sa chance sur une semaine. Elle contient une forte dose de pro-vitamine A, ultra-régénérante et cicatrisante et je dois bien avouer qu’elle hydrate et illumine le teint. Quant à son pouvoir unifiant, la dose d’essai ne me permettra pas de me prononcer. Je teste en ce moment sa concurrente la Beauty Oil de RMS, une huile au fini non gras à l’odeur très entêtante mais plus boisée et exotique que la précédente et je mélange même à mon soin le matin.

Un incontournable pour mes petits imperfections intermittentes, le Breakout Control de Dermalogica, un sérum que l’on applique sous la crème de jour. En complément la nuit pour une réparation intense, l’Overnight Clearing Gel qui agit sur les imperfections grâce à des agents antibactériens qui purifient la peau sans la dessécher. On l’applique sur les zones concernées et on attend le lendemain matin les améliorations visibles. le produit tiraille légèrement, j’applique une crème plus hydratante sur les zones non concernées.

Cerise sur le gâteau, la protections solaire que l’on oublie bien trop souvent et dont on divise par deux l’indice en la mélangeant à une crème de jour.

3000 battements de cils par jour impliquent un bon contour des yeux. Je n’ai, pour ma part, pas encore rencontré le produit qui me comble entièrement. La Restorative eye cream de chez Tata Harper ne m’a pas convaincue malgré toute l’éloge faîte sur la toile d’autant plus qu’elle représente un investissement trop important pour les résultats qu’elle prodigue sur mes petites poches (90€ les 15ml). Visuellement, aucune différence avec la Kiwi Seed Oil de la marque Antipodes (36€ les 30ml) qui remplit son rôle en terme d’hydratation. Ne nous le cachons pas, quelques heures de sommeil seront le meilleur remède à nos maux.

Il est vrai que ce changement de routine nécessite quelques minutes de plus au quotidien mais lorsque l’on se prête au jeu, ces gestes deviennent un pur plaisir que l’on s’octroie sans rougir.

Oh my Cream ! 4 rue des Abbesses, Paris  09 86 24 36 51

oh my cream !

© Martin Lagardere oh my cream ! oh my cream ! oh my cream !

dermalogica

© Alice Cuvelier

oh my cream

© Alice Cuvelier

dermalogica

© Alice Cuvelier

grown alchemist

© Alice Cuvelier

 

 

 

Laisser un commentaire