All posts tagged: parfum

Caudalie Thé des vignes

Thé des Vignes de Caudalie, variation autour du musc blanc

Depuis toujours je voue une addiction toute particulière aux parfums dits « de peau ». Il faut comprendre par là des parfums qui fusionnent, que l’on révèle sans laisser de sillage trop prononcé ou incommodant – qui ne s’est pas déjà retrouvé dans un Paris-Biarritz aux côtés d’une personne au parfum écœurant… Caudalie offre une gamme visage dont je vous avais déjà parlé, et l’étoffe avec une ligne dédiée au corps à travers quatre parfums : Fleur des vigne, Rose de vigne, Figue de vigne et Thé des vignes. Les notes de musc blanc de cette dernière m’ont littéralement conquise en tant qu’ancienne fidèle au White Musc de The body shop. Chez Caudalie, ces accents se mêlent à la fraîcheur du gingembre et du néroli puis aux touches florales de fleur d’oranger et de jasmin. On l’adopte facilement en parfum de jour vaporisé dans les cheveux ou sur les vêtements, mais également en parfum du soir dans le cou et les poignets. Il enveloppe plus qu’il ne transporte à la manière d’un soin du corps. Une jolie révélation autour du raisin …

Hyperbole parfum Courrèges

Hyperbole Courrèges – un parfum d’emphase

Mercredi dernier, l’agence Nicework présentait le dernier-né de la Maison Courrèges : le parfum Hyperbole. Le showroom aux codes empruntés au graphisme des années 70 se métamorphosait en atelier olfactif tenu par Antoine Lee et Jean Jacques – parfumeur chez Takasago, puis en showcase animé par la sculpturale Inna Modja. Enfin, patience exigée pour repartir avec son flacon gravé… Courrèges c’est avant tout une histoire pop et électrique. L’espace est envahit par des lignes verticales à la couleur plus que signée, il s’emplit d’essences ambigües et insolentes – à la fois féminines et masculines. C’est ce frôlement qui crée la tension du parfum imaginé par les deux créateurs désireux de donner vie à un féminin interdit, non-conventionnel. Deux mois ont permis au duo de concevoir la fragrance avec une carte blanche qui les a littéralement enchantés. Le dernier parfum signé Courrèges délivre trois accords. Le « tabac est fatal » et s’impose en note de coeur pour diffuser son emprise tandis que le « poivre radieux » chatouille les nez les plus néophytes sur des notes de cardamone et de bergamote. La « crème de …

eau mohéli Diptyque

L’eau Moheli capture le soleil

Si une couleur devait lui être associée, ce serait l’or. Un note de coeur, l’ylang-ylang Un pays, les Comores Un auteur, Baudelaire L’eau Mohéli fait partie de ce que j’appelle, les parfums d’été. L’hiver il trône majestueusement sur mon étagère paré de sa belle boîte ceinturée de jaune. À partir des premiers beaux jours je le porte avec plaisir jusqu’à l’été indien. Olivier Pescheux a desiré montrer sous un autre jour la fleur que l’on connaît communément associée à des notes sucrées de noix de coco et de vanille, le plus souvent mélangée à des huiles végétales. Il souhaitait restituer l’odeur de la fleur dans son élément naturel et mettre à nu toute sa subtilité et sa délicatesse. On la sent moderne, plus verte, plus corsée, escortée d’épices et de poivre dorés au soleil. l’Histoire de ce parfum nous touche. L’Eau Mohéli rend hommage à toute une communauté locale sur l’île éponyme dans l’Archipel des Comores grâce à un partenariat engagé. Le parfumeur s’est rendu sur place afin de s’imprégner de l’atmosphère qui y règne, …

eau des sens diptyque

Diptyque éveille nos sens

L’eau des sens résonne comme un murmure. Elle nous susurre des promesses d’agrumes, de néroli, de fleurs, d’écorce de fruit puis se transforme et s’échappe vers le bois et les épices chaudes. Née de la requête des clientes, la Maison toujours à l’écoute s’est inspirée du Lait Frais pour en extraire toute la douceur et la sensualité. Une fois de plus, le parfumeur flirte avec les formes, les contrastes, et mélange les ingrédients comme telle une palette couleurs pour mieux nous hypnotiser. Dans l’eau des sens, les oranges sont bleues et les soleils sont verts. Cette odeur nous rassure autant qu’elle nous étonne, on la connaît pourtant elle nous échappe. je reviendrais pourtant à mes amours, l’Eau Mohéli plus solaire que son successeur. Ses effluves d’ Ylang-Ylang, le Gingembre, le vétyver sont un appel à l’abandon, tandis que les épices fraîches et poivrées, réchauffent le sillage et se mêlent à la peau. Diptyque fait appel à nos sens et nous aspire dans son tourbillon magnétique, la Maison réveille notre schizophrénie olfactive. Comment résister… À partir …